Atypiques & talentueux ensemble

LA DIVERSITÉ COGNITIVE

Stratégie, raisonnement, intuition, logique, métaphores, créativité..., notre pensée peut suivre plusieurs processus. En outre, même lorsque nous sommes d'accord sur certaines idées, nous n'abordons pas tous la réalité sous le même angle.
La diversité cognitive désigne tout d'abord ces différences d'appréhension et compréhension du réel. Nous sommes plus ou moins visuels, visionnaires, empathiques, pragmatiques... Certains voient vite les grandes lignes se dessiner, vont à l'essentiel, établissent des plans, quand d'autres se documentent longuement, proposent une analyse, ont le goût du détail...
Dans l'entreprise, l'intelligence collective devient une force lorsque l'on sait s'ajuster, réfléchir ensemble, exploiter les pépites et talents de chacun, faire de la différence un outil de performance.

La diversité cognitive désigne une forme de neuroatypie,
une manière de raisonner particulière, qui caractérise les
personnalités atypiques décrites ici : 
hauts potentiels, multipotentiels, hypersensibles.

HAUTS POTENTIELS (HPI)

Précoces, doués voire "surdoués", rapides, plus ou moins adaptés, anciens premiers ou derniers de la classe, sujets à l'ennui, passionnés par des sujets divers, les hauts potentiels sont souvent reconnus comme supérieurement intelligents ou décalés par leur entourage. Qu'ils aient ou non été "testés", ils représentent parfois des personnes en avance sur leur temps, à l'instar de certains grands scientifiques, artistes, leaders, chefs d'État... Dans l'entreprise, il arrive souvent qu'on mise sur les hauts potentiels, qu'on leur confie des missions clés. On veille à leur évolution de carrière. Leur capacité d'anticipation, leur grande capacité de travail, leur engagement, leur sens des responsabilités sont des atouts. On sait qu'on peut compter sur eux, on les sollicite souvent, on a besoin d'eux, même s'ils ne sont pas tous faciles à vivre.

Si l'on reconnaît ces hauts potentiels intellectuels (HPI), pour leur « douance »
et leur rapidité, les multipotentiels et les hauts potentiels émotionnels (HPE)
sont souvent moins bien repérés et
identifiés dans le monde du travail.  

MULTIPOTENTIELS

Le terme de multipotentiel désigne des profils atypiques de personnes ayant une pensée en arborescence, une vision globale, un besoin de mener plusieurs projets à la fois pour être efficaces. Il s'agit d'une autre forme de douance. Ce type de fonctionnement cognitif se caractérise généralement par une vitesse de pensée, des intuitions fulgurantes, une forme de créativité, une multitude d’idées simultanées, de bonnes capacités d'adaptation, parfois aussi une difficulté à communiquer son raisonnement et souvent une grande curiosité pour les domaines inconnus.
Le multipotentiel, appelé aussi zèbre, cygne (en référence au conte du 'Vilain petit canard'...), "marginal sécant", "slasheur", "émotif talentueux", surefficient..., est sensible, passe vite d'un monde à un autre et vit de nombreux paradoxes, tels les besoins de liberté et de sécurité.

La personne multipotentielle n'a pas forcément le brio
ou le niveau d'études du haut potentiel intellectuel ou émotionnel
sur lequel l'entreprise* mise plus volontiers.
Son « atypisme » est bien vécu
lorsqu’il est pleinement reconnu
par son entourage. 

HYPERSENSIBLES

L'hypersensibilité concerne 15 à 20 % de la population. Elle désigne, chez une même personne, quatre types d’intelligences au-dessus de la moyenne.
Une intelligence sensorielle : la vue, l’audition, la perception kinesthésique, l’odorat et le goût de l’individu sont particulièrement éveillés.
Une intelligence émotionnelle, qui induit le terme Haut Potentiel Émotionnel (HPE). La personne perçoit finement les atmosphères, les non-dits. Ses émotions sont amples et intenses.
Une intelligence identitaire, marquée par une grande empathie, une recherche de sens, une importante capacité d’apprentissage.
Une intelligence cognitive peut aussi lui permettre une capacité d’analyse en profondeur.
Ces talents, lorsqu’ils sont développés, sont une véritable force au travail.

Les hypersensibles ne sont pas tous concernés par la
douance cognitive.
Ainsi ils ne sont pas tous
multipotentiels ou hauts potentiels. 
Les hauts potentiels et multipotentiels eux, sont tous hypersensibles,  même s'ils n'en ont pas tous conscience.

LE HAUT POTENTIEL EN ENTREPRISE : CONFUSION DES GENRES ?

Abus de langage, terme parfois galvaudé, dans l'entreprise, on confond parfois potentiel et performance, haut potentiel et haut performeur.
Le haut performeur est celui qui dépasse très souvent les attentes ou objectifs fixés. Ainsi, un excellent commercial, haut performeur, va dépasser les objectifs de vente qui lui auront été fixés. Pour autant, il ne sera pas nécessairement doté des aptitudes pour encadrer et motiver une équipe de vendeurs, définir des plans d’action collectifs ou encore développer des stratégies commerciales.
En outre, un collaborateur performant aujourd’hui ne possède pas nécessairement le potentiel qui lui permettra d’être performant demain, d’embrasser des responsabilités plus larges, ou encore de faire face à l’évolution des métiers ou aux profondes mutations de l’entreprise.
Si le critère de performance est essentiel, il est n’est pas suffisant pour caractériser le Haut Potentiel.

De la même façon, on a parfois tendance à utiliser indistinctement "haut potentiel" et "talent" pour désigner les mêmes personnes, collaborateurs ou candidats.
Un candidat peut avoir du talent, un collaborateur peut "avoir" du potentiel mais "être" un HP ne signifie pas la même chose.
Le Haut Potentiel (HPI ou HPE) a de multiples talents, mais il a aussi et surtout de nombreuses caractéristiques différenciantes qui en font un profil atypique.

Définitions

©

Hébergement : o2switch ;

Nous contacter

Crédits : Logo : Sandrine Lauret-Jean ; Rédaction : Nuances & Douances ; Webdesign, illustrations : Barthelemy